Une campagne de vaccination préoccupante

Je tiens à souligner le travail remarquable des agents de la ville, du personnel soignant mobilisé ainsi que celui de Franck Pouilly, Directeur du GHT pour son soutien et son appui logistique durant la mise en œuvre de cette campagne de vaccination. Je remercie également l’engagement sans faille au niveau local de Madame la Préfète Violaine Demaret.

Cependant, je regrette la gestion désastreuse du Ministre de la Santé ainsi que de son Directeur Général de la santé, Jérôme Salomon. En effet après l’épisode des masques inutiles puis manquants, la lenteur des résultats des dépistages de masse. Une nouvelle étape a été franchie, aujourd’hui, avec la campagne de vaccination tant sur la forme que sur le fond. Comme je le disais dans mon article La Provence datant du 7 janvier dernier où je déplorais que les collectivités ne soient pas mises à contribution.

L’appel de mon vœu fut réalisé le 12 janvier, où nous avons été sollicités au dernier moment pour une mise en œuvre dans un délai extrêmement court et tout cela en naviguant à vue. Avec les maires de Digne-les-Bains, Sisteron et Castellane, nous avons fait part de notre inquiétude sur l’approvisionnement en doses. Nous constatons aujourd’hui avec consternation que ces défaillances logistiques sont bien réelles.

Aujourd’hui nous sommes contraints de décommander des rendez-vous et nous ne savons pas quand nous pourrons les reprendre.

Je m’inscris donc totalement en faux avec les propos du Ministre Olivier Véran et du Porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, qui trustent les plateaux télévisés pour informer la population que l’état est Manosque, le 28 janvier 2021 à la hauteur et que la faute nous incombe. J’invite monsieur le Ministre de la Santé à se rendre dans notre centre de vaccination afin de constater par lui-même les carences de son organisation.

Camille Galtier,
Maire de la Ville de Manosque