En cette période de crise sanitaire et de confinement, le CCAS a revu son fonctionnement mais continue son accompagnement auprès des personnes fragilisées.

Que ce soit via l’aide à domicile, sociale, l’appui aux démarches ou le soutien moral… les équipes du CCAS jouent un rôle important pour rompre l’isolement.
L’accueil téléphonique est toujours assuré aux horaires habituels au 04 92 74 47 40.
Les interventions s’effectuent au cas par cas et sont individualisées. Le traitement des demandes peut être allongé du fait des changements d’organisation dus à la situation actuelle.

Service d’aide à domicile

Les 27 aides à domicile du CCAS continuent leur action, en étant au service des bénéficiaires, avec volonté et dévouement, et cela malgré l’angoisse qui peut toucher chacun face à la situation. Pour travailler en toute sécurité et protéger les bénéficiaires, elles sont équipées de masques, gants et gels hydroalcooliques et sont approvisionnées de manière régulière.

Dès le début du confinement, la continuité de l’activité a été mise en place en prenant les précautions nécessaires pour la sécurité des bénéficiaires mais aussi des agents : respect des gestes barrières, lavage des mains…

Les aides ont dû être adaptées en priorisant les interventions comme l’indique Agnès Quentin, responsable du service : “l’aide humaine (repas, change, aide au coucher…) auprès des personnes isolées est privilégiée. La prestation ménage est maintenue mais espacée, les passages toutes les semaines se font désormais tous les 15 jours”.

Service d’aide sociale

L’accompagnement du public se poursuit (par téléphone) : l’accès aux droits, l’attribution d’aides facultatives…
Les rendez-vous auprès d’assistantes sociales sont toujours possibles.

« Les situations d’urgence sont gérées en priorité. Les gens que nous suivons habituellement, se retrouvent une peu plus en demande pour de l’aide alimentaire notamment».

Pour des demandes spécifiques liées au confinement, le CCAS travaille en appui avec les équipes de la Croix Rouge.

Pour les personnes sans domicile fixe, les procédures ne changent pas. Le lien entre l’Etat, la police municipale et l’atelier des Ormeaux est toujours assuré.

Soutien aux personnes vulnérables

Les agents, placés en télétravail, ont pour mission de veiller sur les personnes vulnérables inscrites sur le fichier du Plan canicule et qui peuvent se retrouver isolées et fragilisées par les mesures de confinement.
Le but est de leur apporter soutien moral, conseils, explications, aide… pendant cette période, qui peut être anxiogène pour beaucoup.

« Ce n’était pas gagné au départ, certaines personnes ne souhaitaient pas parler… mais en prenant le temps, en se présentant, ça se passe très bien, les personnes sont contentes. Un rapport et une complicité se sont mis en place.» indique Ghislaine Mettez, une des appelantes de l’équipe.
« Le besoin de parler est très présent. Même si on ne rentre pas dans l’intimité des personnes, ça leur fait plaisir de parler de leurs enfants, de leurs familles, de leur quotidien… ».

Pour certaines personnes, le confinement peut vite devenir compliqué : ne pas sortir acheter son journal ou son pain, ne plus avoir de contact social ou familial…
Les agents du CCAS ont donc parfois un rôle pédagogique. Ils rappellent et sensibilisent aux règles sanitaires : port du masque lors des sorties qui doivent être réduites au maximum, lavage des mains…
Dans certaines situations plus problématiques, ils sont aussi là pour calmer.

Ghislaine se rappelle : « par exemple, une dame m’a appelée contrariée par un problème de plomberie chez elle. Même si nous ne pouvons pas régler chaque problème, nous cherchons au maximum des solutions. Parfois, simplement les rassurer, leur expliquer peut aider. »
« Globalement, les remerciements et les retours sont là. Petite anecdote, un soir, une dame qui est dans mon fichier de suivi, m’a appelé en me disant : j’ai pensé à vous, je me suis dit que peut-être vous auriez vous aussi besoin d’être soutenue et écoutée ».

Les personnes suivies, mêmes si elles peuvent être isolées, ne sont pas déconnectées pour autant !
« J’ai été étonnée de voir l’usage de l’informatique et d’Internet des personnes que je contacte. Malgré leur âge avancé (83, 87 ans), elles se débrouillent très bien. Une partie d’entre elles ont même adoptées les systèmes de commande en ligne et livraison de courses ! »

Ateliers éducatifs familiaux : cours d’alphabétisation et parentalité

Les cours sont suspendus mais le contact est gardé avec les personnes inscrites pour apporter une aide aux démarches administratives et un soutien dans la vie quotidienne :

  • Exercices à faire à domicile dans le cadre des ateliers “J’apprends le français”
  • Impression et distribution d’attestations dérogatoires
  • Conseils téléphoniques sur la parentalité, continuité éducative
  • Suivi administratif de dossiers, traduction et rédaction de courriers, prises de rendez-vous

Relais territorial

Les équipes du CCAS recensent les informations sur les dispositifs d’aide mis en place sur le territoire, dont le public pourrait avoir besoin (voir ici).
Le CCAS se fait le relais d’Apport santé sur Manosque pour la distribution de masques et visières pour les personnels médicaux et paramédicaux et assure la distribution de savons de la Savonnerie de Haute Provence.
Le CCAS met également à disposition du chantier d’insertion couture de l’Atelier des Ormeaux sa salle de réunion pour coudre des masques en quantité dans les conditions respectant les gestes barrières.

Plus d’informations

CCAS – Maison de la Solidarité
04 92 74 47 40
ccas@ville-manosque.fr