Quatre mains

« Ecartelé d’azur et de gueules, à quatre mains appaumées d’argent, deux dextres, posées une dans chacun des quartiers, les pouces affrontés ».

À travers les âges, différentes variantes du blason de Manosque ont existé, mais toutes ont un point commun : quatre mains. La plus ancienne représentation que l’on en possède et qui, à ce titre, est considérée par certains comme l’ « authentique », figure dans un livre imprimé en 1559. On y voit les paumes de quatre mains, deux droites et deux gauches, les pouces s’opposant ; « écartelé d’azur et de gueules, à quatre mains appaumées d’argent, deux dextres, posées une dans chacun des quartiers, les pouces affrontés », en langage héraldique. Sur un dessin ultérieur, daté de 1623, les mêmes mains apparaissent, accompagnées de la devise Omnia in manu dei sunt.

Cette devise est sans doute une des clés pour comprendre la signification du blason manosquin, il s’agirait d’armoiries parlantes. La proximité entre le terme latin manus (la main) et le nom de la ville au Moyen âge, Manuesca, est l’hypothèse la plus souvent envisagée pour expliquer l’utilisation de ces mains. Et pourquoi quatre ? Peut-être est-ce une allusion aux quatre quartiers du centre ancien (Palais, Martels, Payans et Hébréards) ou aux quatre portes de la ville (Saunerie, Soubeyran, Aubette et Guilhempierre). Beaucoup de mystères entourent encore ce blason !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
10octobre 2017
Histoires de sang
Tout l’agenda