Une Terre de contraste

 

La qualité des paysages, des milieux naturels et du patrimoine bâti du Parc Naturel du Luberon vous permettra d’exercer de nombreuses activités (villages pittoresques, paysages multiples, randonnées, activités de plein air…).

Admis dans le réseau mondial des réserves de biosphère de l’Unesco en 1997, il abrite une faune et une flore d’une exceptionnelle diversité, ainsi qu’un patrimoine architectural et paysager très riche.
Idéal pour votre séjour, Manosque est l’une des quatre villes les plus importantes de ce territoire qui s’étend sur 60 kilomètres entre Cavaillon et Volx

Le parc a été crée en 1977. Il regroupe 77 communes sur un territoire de 185 000 hectares et englobe 170 000 habitants sur deux départements (le Vaucluse et les Alpes de Haute Provence).

Au carrefour des influences climatiques des Alpes et de la Méditerranée, la montagne du Luberon (1 125 mètres au Mourre Nègre) commence à l’Ouest par Cavaillon, longe la Vallée de la Durance au Sud, il fait une incursion dans les Alpes de Haute-Provence pour faire le tour de Manosque à l’Est. Le massif du Luberon a surgi durant l’ère tertiaire. Très érodé aujourd’hui, il s’étend d’Est en Ouest sur une soixantaine de kilomètres et culmine à 1 125 mètres.

Au Sud, il est bordé par la vallée de la Durance et au Nord par la vallée du Calavon, qui le sépare d’un autre massif, celui des monts de Vaucluse, légèrement plus élevé. Cette structure géographique confère à la région une grande diversité de paysages, que le climat de type méditerranéen influence fortement. On retrouve à l’Ouest le petit Luberon ; paysage accidenté de hautes falaises rocheuses (700 mètres d’altitude maximum) et à l’Est le grand Luberon : formes massives et arrondies (point culminant au Mourre Nègre 1 125 mètres).

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars